Flattr, enfin un système de micropaiement facile à utiliser !

Salux !

Un des problèmes qui se posent avec la Culture Libre que j’ai précédemment évoquée concerne la rémunération. Pour un groupe, un auteur ou autre, faire cohabiter le libre accès et la rémunération sont difficiles. Je ne m’attarderai ici que sur un problème précis, d’ordre pratique : il m’est difficilement envisageable, en tant qu’internaute, de sortir ma carte bancaire dès qu’un album ou un texte me plaît !

C’est à ce stade que Flattr intervient. Le principe est simple : vous allouez une somme mensuelle et vous baladez sur la toile. Imaginons que vous trouviez une photo particulièrement belle et vous vous dîtes « J’aimerais bien donner quelque chose au photographe pour l’encourager ! », mais bien évidemment vous n’allez pas sortir la CB pour 1€ ! Si le photographe adhère au programme Flattr, un bouton « Flattr » sera disponible à côté de la photo. Un clic, et il recevra quelque chose de votre part.

Comment est-ce réparti ? Admettons que vous allouez 10€/mois. À la fin de chaque mois, Flattr comptabilise tout ce que vous avez « flattré » et partage équitablement la somme. Ça semble peu, mais la simplicité d’usage est telle qu’elle permettra à un très grand nombre d’internautes d’y participer. Le principe est présenté sur cette vidéo :

Une très bonne initiative donc, que je me suis empressé d’essayer. Un bouton Flattr est désormais disponible sur le site de mon roman, Le Cycle de Cassiopée. Le but n’est évidemment pas de recevoir un salaire, je m’en doute bien, mais j’aimerais que l’on arrête de véhiculer l’image que Libre = gratuit. Quand un artiste/auteur/développeur réalise quelque chose de génial, il est en droit d’attendre un retour. Flattr permettra, je l’espère, de concilier les intérêts des créateurs en les rémunérant et ceux des internautes, qui pourront accéder librement à tout ce contenu.

Le Manchot Enragé

Tagué , , , , ,

4 réflexions sur “Flattr, enfin un système de micropaiement facile à utiliser !

  1. zedwarf dit :

    enfin tout de meme, l’idee de base du libre, c’est basée sur la gratuité, non ?
    et si, avec flattr (qui a l’air d’etre un poillounet genial), j’ai envie de remunerer un artiste plus qu’un autre ?
    est ce que la somme est mise a jour chaque mois ?

    • manudwarf dit :

      L’idée de base du libre, c’est de te laisser libre (heink). Donc si tu veux pas payer, libre à toi, mais si tu estimes que ça vaut quelque chose, bien sûr !

      Pour la répartition, tu ne peux flattrer qu’une fois, j’imagine que c’est réitérable au mois suivant. À vérifier mais le contraire serait surprenant.

  2. Marion dit :

    « Flattr » signifie « partout » en suédois.
    En fait , une fois que tu es inscris sur Flattr.com, si tu as envie de « Flattré » quelqu’un, sur le site, tu as accès à une page pour effectuer une opération bancaire.
    Je l’ai moi même « testé », j’ai « Flattré » le Cycle de Cassiopée.
    Le montant minimum que tu peux mettre est de 8€. J’ai donc envoyé 8€ au site. Ensuite Flattr.com m’a proposé d’un montant que je voulais mettre par « Flattr ».
    A noter : Un « Flattr » = un clic sur le bouton intitulé « Flattr » à coté de l’ « article » qui t’intéresse. On ne peut pas « flattré » le même « article » plusieurs fois par mois.
    J’ai choisi de payer 2€ par mois, dans une « scrollbar » fait par le site. Cela signifie que pendant 4 mois, je peux « Flattré ».
    Sur les deux euros envoyé au site, Manu va en recevoir 1,68€ si je ne « Flattr » rien d’autre ce mois-ci. Sinon , si je « Flattr » plusieurs « articles » par mois, les 1,68€ vont se répartir entre les artistes pour qui j’aurais effectué des « Flattr ».

    Voilou voilou pour l’expérience, si cela s’avère être une bonne expérience par la suite, au lieu de m’acheter des clopes, je continuerais à « Flattrer » le cycle de Cassiopée chaque mois, en y mettant plus que 2€.

    • Marion dit :

      Pour répondre à Zedwarf, on ne peut pas rémunérer un artiste plus qu’un autre, sur un mois.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :