Archives Mensuelles: août 2010

Compiler le plugin QIBASE pour Ubuntu


Flattr this

Salux !

Ce tutoriel s’adresse aux utilisateurs de Firebird et d’InterBase souhaitant développer un applicatif Qt autour de leur SGBD préféré.

Rappelons que Qt s’appuie sur le framework QtSql pour se connecter à une base de données par le biais de drivers propre à chacun d’entre eux (comme le fait JDBC). Dans cet article j’expliquerai brièvement comment compiler le driver QIBASE, nécessaire pour Firebird/InterBase, sur les distributions Linux ne l’ayant pas intégré dans leurs dépôts.

Ce tutoriel est écrit depuis Ubuntu 10.04 « Lucid Lynx » mais il est tout à fait applicable aux autres distributions. Dans ce cas, prenez soin de contrôler les chemins des bibliothèques & outils Qt.

Première étape,

Télécharger le framework Qt :

http://qt.nokia.com/downloads (pour connaître la version installée sur votre ordinateur tapez ‘qmake –version’)

Et la bibliothèque Firebird :

sudo apt-get install firebird2.1-dev

Deuxième étape,

Préparer Qt :

tar -xzf qt-everywhere-opensource-src-4.6.3.tar.gz
cd qt-everywhere-opensource-src-4.6.3
cd src/plugins/sqldrivers/ibase

Dans ce dossier se trouve ibase.pro. Éditez-le avec votre éditeur favori et modifiez la ligne suivante :

unix:!contains( LIBS, .*gds.* ):!contains( LIBS, .*libfb.* ):LIBS
→    *= -lgds

doit devenir :

unix:!contains( LIBS, .*gds.* ):!contains( LIBS, .*libfb.* ):LIBS
→    *= -lfbclient

En effet, le driver est initialement prévu pour InterBase. Si vous utilisez ce dernier, ne modifiez rien !

Dernière étape,

Compiler le driver :

qmake
make

Retourner au dossier qt-everywhere-opensource-src-4.6.3
Installer le plugin dans le répertoire de Qt :

sudo cp plugins/sqldrivers/libqsqlibase.so /usr/lib/qt4/plugins/sqldrivers/

Épicétou. Maintenant vos applications prendront en compte le driver.

Le Manchot Enragé

Publicités
Tagué , , , , , , ,

Pas de KDE 4.5 dans Debian 6 :(

Salux !

Ce qui a fait grand bruit ces derniers temps – à juste titre – est la sortie de KDE 4.5[1]. Pour tout amateur du Logiciel Libre impossible de passer à côté de cet événement, ce qui fait que je ne reviendrai pas dessus (histoire de ne pas répéter inutilement ce qui a déjà été dit).

Par contre, une autre annonce cruciale est parue, mais celle-ci avec beaucoup plus de discrétion : le gel de Debian Squeeze[2]. Inutile de rappeler que Debian est l’une des distributions ayant le plus marqué l’histoire de Linux et que son rayonnement est assez important. Alors quand Debian publie la liste des paquets qui font partie de la branche stable, on s’assoit et on écoute.

Ce qui a retenu mon attention, c’est la version de KDE : en effet, alors que la 4.5 est sortie le 10 août, cette liste a été publiée le 6 ! Zut alors, à deux semaines près (le temps de repackager) on aura KDE 4.4. Pas vraiment un drame en soi, mais bon, il y a de quoi être un peu frustré.

On pourra toujours se consoler sur Qt, qui sera en version 4.6, ce qui est bien suffisant pour faire mumuse ! Fini la version 4.4 antédiluvienne qui me force à revoir constamment mon code (surtout que Qt n’est sous LGPL que depuis la version 4.5). QtCreator 2.0 n’a pas été validé, certainement parce qu’il nécessite Qt 4.7. Il faudra se contenter de la version 1.3.

Bref, il y aura de quoi bien s’amuser 🙂 En attendant le passage en version stable, les ISO de la version testing sont actualisées toutes les semaines[3].

Le Manchot Enragé

Liens :

[1] Annonce sur le site officiel de KDE http://dot.kde.org/2010/08/10/kde-releases-development-platform-applications-and-plasma-workspaces-450

[2] Annonce sur le site officiel de Debian http://www.debian.org/News/2010/20100806.en.html

[3] http://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/

Tagué , , , , , , , ,

Flattr, enfin un système de micropaiement facile à utiliser !

Salux !

Un des problèmes qui se posent avec la Culture Libre que j’ai précédemment évoquée concerne la rémunération. Pour un groupe, un auteur ou autre, faire cohabiter le libre accès et la rémunération sont difficiles. Je ne m’attarderai ici que sur un problème précis, d’ordre pratique : il m’est difficilement envisageable, en tant qu’internaute, de sortir ma carte bancaire dès qu’un album ou un texte me plaît !

C’est à ce stade que Flattr intervient. Le principe est simple : vous allouez une somme mensuelle et vous baladez sur la toile. Imaginons que vous trouviez une photo particulièrement belle et vous vous dîtes « J’aimerais bien donner quelque chose au photographe pour l’encourager ! », mais bien évidemment vous n’allez pas sortir la CB pour 1€ ! Si le photographe adhère au programme Flattr, un bouton « Flattr » sera disponible à côté de la photo. Un clic, et il recevra quelque chose de votre part.

Comment est-ce réparti ? Admettons que vous allouez 10€/mois. À la fin de chaque mois, Flattr comptabilise tout ce que vous avez « flattré » et partage équitablement la somme. Ça semble peu, mais la simplicité d’usage est telle qu’elle permettra à un très grand nombre d’internautes d’y participer. Le principe est présenté sur cette vidéo :

Une très bonne initiative donc, que je me suis empressé d’essayer. Un bouton Flattr est désormais disponible sur le site de mon roman, Le Cycle de Cassiopée. Le but n’est évidemment pas de recevoir un salaire, je m’en doute bien, mais j’aimerais que l’on arrête de véhiculer l’image que Libre = gratuit. Quand un artiste/auteur/développeur réalise quelque chose de génial, il est en droit d’attendre un retour. Flattr permettra, je l’espère, de concilier les intérêts des créateurs en les rémunérant et ceux des internautes, qui pourront accéder librement à tout ce contenu.

Le Manchot Enragé

Tagué , , , , ,