Archives Mensuelles: juin 2009

KOffice 2.0.1

traduction de KOffice 2.0.1 Released

Aujourd’hui, exactement un mois après la sortie de KOffice 2.0.0, l’équipe de KOffice propose le premier correctif de la série 2.0. Cette version ne contient pas de nouveautés mais beaucoup de corrections de bogues pour quasiment tous les composants de KOffice 2.0. Nous prévoyons au moins deux autres correctifs avant de débuter la branche 2.1 au mois d’octobre.

Les détails de cette version 2.0.1 peuvent être consultés dans le changelog. Les sources sont disponibles sur http://download.kde.org/ dans pub/kde/stablekoffice-2.0.1/ sur l’un des nombreux miroirs. Cette version est traduite dans pas moins de 27 langues, soit une de plus que la précédente. La nouvelle langue de cette version est le norvégien bokmål, l’une des deux formes écrites du norvégien.

Toutes les distributions proposant les paquets pour la 2.0.0 devraient être bientôt à jour.

Publicités
Tagué , ,

Banshee 1.5.0

Banshee 1.5.0 est une pré-version de la 1.6.0, considérée par les développeurs comme la « 1.6.0 alpha1 ». Petit rappel : comme pour les programmes Gnome, les versions sont notées x.y.z, stables pour y pair et instables pour y impair.

Cette version est le résultat de 6 mois de travaux par plus de 30 contributeurs. Elle apporte tout un lot d’améliorations et de corrections de bugs.

Nouvelles fonctionnalités

Migrateur Rhythmbox

Banshee 1.5.0 peut importer la collection depuis Rhythmbox, incluant les listes de lectures, les notes et les statistiques de lecture.

Battements Par Minute (BPM)

Avec Banshee 1.5.0, vous pouvez détecter automatiquement les BPM des chansons de votre bibliothèque ou le définir manuellement. Vous pouvez alors les trier, chercher ou les classer par rapport aux BPM.

L’auto-détection requiert le plugin GStreamer bpmdetect, inclut dans gst-plugins-bad.

Scores automatiques

Lorsque vous écoutez un morceau avec Banshee 1.5.0, il va automatiquement leur assigner un score basé sur les pressions sur le bouton « passer ».

Creative Commons

Une nouvelle collonne affiche la licence Creative Commons des morceaux si applicable (screenshot). Ces informations de licence peuvent être éditées dans l’éditeur de morceaux. Il y a par ailleurs une nouvelle station Last.fm de musiques taggées « Creative Commons ».

Séparer les emplacements de bibliothèque

Vous pouvez maintenant définir des emplacements différents pour vos musiques, vidéos et podcasts.

Pour plus d’informations, les améliorations mineures et les corrections de bugs, se reporter à l’annonce officielle.

Liens

Tagué , ,

QtCreator passe en version 1.2

Salux !

Nokia a annoncé le 25 juin 2009 la sortie de Qt 4.5.2 et de QtCreator 1.2. La mise à jour du framework Qt concerne avant tout des corrections de bugs.

Pour rappel, QtCreator est un environnement de développement maintenu par Nokia, écrit en Qt pour Qt. Il inclut toutes les fonctions de base, la gestion de projet, un débogueur, une coloration syntaxique, une auto-complétion (assez intéressante) ainsi que les outils Qt classiques, directement intégrés.

Bref, un excellent environnement multiplateforme, auquel on pourra toutefois reprocher son jeune âge. Cette release apporte de nombreuses améliorations et corrections de bogues en tous genres.

Pour ma part, je le considère (enfin) comme utilisable. Cet environnement connaît un développement très rapide (comparé à KDevelop4) et est très séduisant. On peut s’attendre à une version française pour les prochaines release, par ailleurs un éditeur avec coloration sémantique et une complétion plus « intelligente » (quoiqu’elle est déjà plus puissante qu’elle ne paraît) seraient appréciables.

À retenir :

  • Nouvel écran d’accueil
  • Mise en évidence du code
  • Repli de code amélioré
  • Sauvegarde automatique avant compilation
  • Les points d’arrêts sont désactivables
  • L’option « Open with » est disponible
  • QtCreator est maintenant traduisible (version allemande déjà disponible)

Liens :

Tagué , , ,

KOffice – démarrage de la série 2.0

– traduction de Starting the 2.0 series –

Il y a à peu près trois semaines nous sortions la plate-forme KOffice 2.0.0. Cette sortie semble réussie quand je regarde les retours positifs du buzz créé sur les  intrawebs. J’ai noté quelques questions et des inquiétudes qui sont apparues auxquelles je veux répondre.

Cette version n’est pas conseillée pour les utilisateurs finaux, alors pourquoi la sortie plutôt que d’attendre qu’elle soit prête ?

En fait, nous avons marqué la version 2.0 pour les utilisateurs avancés [comprendre développeur/testeur/etc.]. KOffice a, par le passé, été un projet open-source avec un concept de « sortez tôt, sortez souvent » [release early, release often]. C’est naturel pour nous, cette stratégie fonctionne très bien. Je pense que nous devrions réaliser que ces deux dernière années l’audience open-source a changé. Quand je sortais une nouvelle version d’une application il y a dix ans, les chances qu’elle atteigne une personne autre qu’un développeur étaient vraiment faibles. Maintenant, je créé une application et quelques semaines plus tard, des utilisateurs qui n’ont probablement jamais tapé la moindre ligne de commande peuvent l’utiliser.

Naturellement, c’est une grande avancée. Personnellement j’adore que mes logiciels touchent un public plus large. D’un autre côté, le concept de sortez tôt, sortez souvent induit un décalage entre ce qui est disponible et ce que les gens en attendent.

Nous sortons KOffice 2.0 parce que nous avons de quoi, c’est une façon de procéder qui a fait ses preuves en efficacité. Les enthousiastes sont encouragés à tester cette version et à nous dire ce qu’ils en pensent pour nous aider à l’améliorer. Ceux qui ne préfèrent pas vivre dangereusement (sic) avec leurs logiciels peuvent attendre une version plus adaptée.

Qu’est ce qu’une version « plateforme » ?

KOffice2 offre une nouvelle approche des composants de bureautique. J’écrirai un billet plus complet prochainement. Le concept à retenir de KOffice2 est son approche orientée composant. Nous avons, par exemple, un composant de traitement de texte qui est le même pour toutes les applications de KOffice2. Ce système de composants nécessite une base solide, une plateforme pour ainsi dire. Nous invitons les développeurs tiers et les utilisateurs curieux à regarder comment cette plateforme permet, non seulement la bureautique classique, mais surtout des usages innovants à mettre en avant pour KOffice 2.0.

Plus précisément, nous proposons des concepts comme le plugin Kids Office qui montre aux intégrateurs et aux distributions une preuve que KOffice peut être grandement adapté. Le message est clair : les compagnies qui distribuent et vendent des logiciels open-source ont maintenant une nouvelle option à considérer pour leurs clients. Nous avons la conviction que cela représente beaucoup de potentiel pour eux.

Quand est-ce que l’utilisateur final pourra l’utiliser ?

KOffice 2.0 est une version stable. Les fonctionnalités présentes devraient être fiables (pas de crash, etc.). Dans les faits, la version 2.0 possède déjà tout un lot de fonctionnalités que les autres suites n’ont pas. Dans le même temps beaucoup de fonctions qui sont attendues d’une suite bureautique sont manquantes.

En clair, cela dépend. Si vos besoins en bureautiques sont faibles, vous pourriez apprécier la version 2.0. Sinon nous vous suggérons d’attendre la 2.1 voire la 2.2.

Tagué ,

KDevelop 4 progresse

– traduction de « Beta3 and Beta4 » –

Ceux qui lisent le dot le savent déjà, mais pour les autres (c’est à dire vous) : la troisième beta de KDevelop4 est disponible. Nous avons fixé des tonnes de bugs, ajouté une nouvelle plateforme de lancement, des fonctionnalités C++ ainsi qu’une toute nouvelle manière de passer de la perspective de codage à celle de déboguage et vice-versa (seulement pour KDE 4.3).

Cependant depuis le tagging le dernier week-end, David est devenu d’une certaine façon fou en corrigeant toute sorte de crash et blocages (selon moi) mystérieux, ainsi que quelques améliorations de rapidité.  Par ailleurs Thomax McGuire – un fan de KDevelop et PIMster – c’est assis, fouillé dans notre IHM complexe pour corriger l’un des bugs les plus gênants jamais rencontrés dans ce nouveau code : https://bugs.kde.org/show_bug.cgi?id=170863 (celui qui maximisait la fenêtre principale à l’ouverture de la barre de recherche de Kate).

Donc nous sortirons prochainement une nouvelle beta (esperons-le avec d’autres corrections/améliorations pour Valgrind, le débogueur, la plate-forme de lancement et une nouvelle barre de progression). Je n’ai aucune date pour l’instant puisque cela dépend d’un certain truc administratif qu’il faut régler en premier, mais vous serez prévenus quand ça arrivera 🙂

Tagué , ,

Lancement de DbMaster

Salux !

DbMaster sort enfin de mon garage pour être disponible à l’adresse suivante :

https://sourceforge.net/projects/dbmaster/

DbMaster un programme de gestion de base de données open-source écrit en C++/Qt. Les fonctionnalités prévues sont :

  • Multi-plateforme (au moins Linux et Windows)
  • Gestion des connections
  • Gestion les tables (aussi bien les données que la structure) + assistant de création
  • Gestion les utilisateurs+droits
  • Éditeur de requête avec coloration syntaxique, auto-completion, etc.
  • Gestion des transactions
  • Support de la majorité des bases open-source (MySQL, PostGreSQL, Firebird, SQLite…)

La version actuelle est la 0.2. Je ne la conseille que pour les curieux, en effet elle ne possède que très peu de fonctions.

Téléchargement

Vous pouvez télécharger DbMaster :

Je le développe dans le cadre de mon cursus en BTS info, par conséquent je dois vous prévenir que je serai le seul développeur (même si cela me chagrine) pour la branche 1.0 (càd toutes les versions >= 1.0 + màj de sécurité 1.0.x).

Néanmoins je reste ouvert à toute critique/traduction/patch que vous pouvez m’adresser par le tracker.

Màj : migration sur sourceforge.net

Tagué , , , ,